The Princess Bride

Non seulement c’est un petit garcon mais en plus il est malade et doit ecouter les grands, et surtout subir un grand-pere qui se met dans la tete de lui raconter un conte de fees aux antipodes de Superman ! Once upon a time une blonde princesse, Bouton d’Or, au pays imaginaire de Florin, amoureuse de son garcon d’ecurie…

The Princess Bride, ou le film d’aventures le plus drôle et le plus romantique de tous les temps. Ce film est assez extraordinaire, tant il peut plaire à tous les publics, tout en comportant des scènes assez ahurissantes qui en font bien plus qu’une simple aventure destinée aux enfants. Dans cette histoire a priori clichée, on a par exemple des combats entrecoupés de dialogues, tels ceux que l’on retrouve dans les Hot Shots ! et un moment de bluff qui a inspiré celui de La Cité de la Peur ! Dans ce film, il y a la femme de Forrest Gump, Robin des Bois, Billy Crystal en sorcier retraité, mais aussi Zorro et Columbo ! Le tout avec une musique de Mark Knopfler, difficile de réunir plus beau monde…

The Princess Bride dispose d’un univers envoutant, qui permet de rire avec un second degré parfaitement dosé, rappelant il est vrai parfois l’univers des Monty Python, et savant prendre du recul sur sa propre histoire, à travers les répliques du jeune garçon malade notamment, mais aussi par différents clins d’œil du héros lui-même.
« – I will always come for you.
– But how can you be sure?
– This is true love; you think this happens every day? »
Le trio de kidnappeurs, et le méchant roi & son complice, tous des caricatures assez classiques, parviennent à tenir leur rôle de façon brillante, avec à chaque fois un coté parodique savamment dosé. Au final, on rit souvent, et l’on ressort du film plein de scènes cultes en tête, avec un grand sourire aux lèvres d’avoir été autant touché par ce film.

Car The Princess Bride sait aussi émouvoir, à travers son histoire d’amour, très classique encore une fois, mais que le film parvient à nous faire voir à travers des yeux d’enfant. Le garçon malade qui ponctue l’histoire – avec un Peter Falk passionnant – le fait toujours à bon escient, les passages évidents étant mis en valeur, surtout en ce qui concerne la partie romance de l’histoire. Le film arrive à être très beau, l’American Film Institute l’ayant d’ailleurs classé dans les 100 plus belles histoires d’amour de l’histoire du cinéma.
« – Can you move at all?
– Move? You’re alive. If you want I can fly. »
Là encore, le spectateur retiendra du film bon nombre de phrases et de scènes superbes, qui restent gravées dans la tête, toutes les ficelles du genre étant exploitées à merveille.

Sans être à proprement parler un film d’aventures, une comédie ou une romance classique, ce film est pourtant un mélange incroyable de tout cela. Pour peu que l’on se laisse emporter dans l’univers féérique du film, c’est sans doute le film familial le plus réussi d’entre tous, tant on peut y voir, quel que soit notre âge, un véritable chef-d’œuvre.

10/10

1h38 — 1987

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>