Delicatessen

La vie des étranges habitants d’un immeuble de banlieue qui se dresse dans un immense terrain vague et qui tous vont se fournir chez le boucher-charcutier, à l’enseigne « Delicatessen ».

Un film d’humour noir, dont la force première se révèle être dans la réalisation et la photographie, très soignées. Ici on voit immédiatement que chaque scène a été travaillé dans les moindres détails, ce qui est très appréciable.

L’univers d’humour noir est évidemment l’autre atout du film, bien glauque, parfois effrayant même, mais surtout dans un esprit très décalé, voir complètement insensé parfois. Alors c’est sur, il faut accrocher, mais si l’on accepte de suivre le film, c’est assez admirable de voir tout ce qui a été pensé, à propos de tous les rôles secondaires sans exception.

Peut-être pas aussi novateur ni aussi fort qu’un C’est arrivé près de chez vous, ce film reste quand même dans son monde étrange et bénéficie d’un traitement de chaque scène tout particulier, ce qui est très plaisant. Jeunet a un immense talent, même s’il est encore meilleur lorsqu’il traite d’un monde plus positif, comme il le fera dans Amélie Poulain. Ici c’est quand même bien pensé, plus imaginatif certes, mais ça reste décalé et assez dérangeant par moment.

6/10

1h 37 — 1991

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *