Heat

La bande de Neil McCauley à laquelle est venu se greffer Waingro, une nouvelle recrue, attaque un fourgon blindé pour s’emparer d’une somme importante en obligations. Cependant, ce dernier tue froidement l’un des convoyeurs et Chris Shiherlis se retrouve obligé de « terminer le travail ». Neil tente d’éliminer Waingro, mais celui-ci parvient à s’échapper. Parallèlement, le lieutenant Vincent Hanna mène l’enquête…

Al Pacino et Robert De Niro dans un policier réalisé par Michael Mann, ça pose le décor.

Heat est évidemment une grande réussite, parce que Mann prend le temps de travailler ses personnages tout en imposant son fameux style si percutant pour les scènes d’action, les courses-poursuites et cambriolages étant chorégraphiés à merveille.

De Heat on retient surtout le face-à-face entre deux personnages incarnés par deux monstres du cinéma que l’on avait déjà vu (mais pas ensemble) dans Le Parrain, 2e partie. L’une des scènes cultes, celle de la rencontre des deux principaux protagonistes, joue justement sur cette attente en n’intervenant que tard dans le film, et uniquement en champ / contrechamp. Si elle ne laisse pratiquement aucun suspense sur la fin, elle marque un temps de repos au milieu de l’action, mais aussi un véritable tournant dans l’histoire – qui repart ensuite de plus belle…

Avec en bonus un rôle secondaire pour la jeune Natalie Portman : une autre preuve s’il en était besoin de la qualité de ce film 🙂

8/10

2h50 — 1995

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *