La vie est belle

a.k.a. La vita e bella

En 1938, Guido, jeune homme plein de gaieté, rêve d’ouvrir une librairie, malgré les tracasseries de l’administration fasciste. Il tombe amoureux de Dora, institutrice étouffée par le conformisme familial et l’enlève le jour de ses fiancailles avec un bureaucrate du regime. Cinq ans plus tard, Guido et Dora ont un fils: Giosue. Mais les lois raciales sont entrées en vigueur et Guido est juif. Il est alors deporté avec son fils. Par amour pour eux, Dora monte de son plein gré dans le train qui les emmene aux camps de la mort où Guido va tout faire pour éviter l’horreur à son fils…

Ce film est vraiment magnifique…
Roberto Benigni est absolument génial, et nous faire rire dans un film dont la première partie est poètique à souhait. Le début est un hymne à la vie extraordinaire, très drôle et très touchant. Un vrai conte de fées.
La seconde partie est émouvante au possible, même si le film est trop léger pour montrer des scènes de violence ou d’horreur qui ont lieu à cette époque. C’est là encore traité de façon très poètique et très belle, en étant axé sur l’humanité et sur l’amour, et non pas sur la guerre.
Mais quel autre film peut nous faire rire autant et nous toucher autant pour finir ? Bref, c’est magnifique, bien réalisé, avec des acteurs sincères et émouvants, et porté par un Benigni vraiment excellent.

9/10

1h57 — 1998

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (1 note(s). Moyenne : 10,00 sur 10)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *