Sixième Sens

a.k.a. The Sixth Sense

Cole Sear, garconnet de huit ans est hanté par un terrible secret. Son imaginaire est visité par des esprits menacants. Trop jeune pour comprendre le pourquoi de ces apparitions et traumatisé par ces pouvoirs paranormaux, Cole s’enferme dans une peur maladive et ne veut reveler à personne la cause de son enfermement, à l’exception d’un psychologue pour enfants. La recherche d’une explication rationnelle guidera l’enfant et le thérapeute vers une vérité foudroyante et inexplicable…

Ce film est une merveille !

Outre la fin que tout le monde connait désormais, il est porté par une ambiance des plus angoissantes. Le film est sombre, les jeux de lumière superbes, et l’atmosphère créée dans ce film aura inspiré d’autres grands films du genre, comme Les Autres. Prenante et très angoissante, elle réussit à effrayer le spectateur, sans jouer d’effets faciles mais trop souvent utilisés que sont les effusions de sang ou les apparitions soudaines faisant sursauter bêtement.

Ce coté effrayant est mis en valeur par la réalisation, toujours sobre et réaliste. Sans jamais tomber dans l’excès, le film reste plausible, ce qui renforce encore l’effet de peur. Toute cette peur créée durant ce film est psychologique, et la réalisation et le jeu des acteurs sont parfaits pour cela ! La fameuse phrase « I see dead people » a d’ailleurs été reprise et pastichée maintes et maintes fois, comme on reprend des phrases de films cultes et à grand succès.

Cette phrase de Haley Joel Osment n’est qu’une des scènes incroyables que M. Night Shyamalan nous propose avec ce jeune acteur étonnamment convaincant, tout comme Bruce Willis dans un rôle pourtant à contre-emploi. L’étude des personnages est passionnante, le métier de Malcolm s’y prêtant naturellement. L’aide du psychologue, l’apprentissage pour Cole de l’utilisation de son don de manière positive, grâce à ses communications et à la découverte de la vidéo notamment… et en retour l’aide qu’il apportera à Malcom, avec bien sûr la fameuse fin.

Le scénario est incontestablement l’un des meilleurs jamais écrits, mais il ne tire pas sa force uniquement dans son twist final. Comme très peu de chefs-d’oeuvre, il réussit le coup de maître de n’être pas dépendant de sa fin ; elle lui confère simplement une tout autre vision du film et donne envie de le revoir. Sans la fin, le film conserverait un intérêt, par son ambiance et son duo psychologique notamment. Avec ce dénouement, qui colle à merveille avec l’histoire, l’oeuvre de M. Night Shyamalan devient une réussite géniale qui mérite sa place aux cotés des plus grands.

Un film absolument magnifique.

10/10

1h47 — 1999

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>