La ligne verte

a.k.a. The Green Mile

Paul Edgecomb, pensionnaire centenaire d’une maison de retraite, est hanté par ses souvenirs. Gardien-chef du pénitencier de Cold Mountain en 1935, il était chargé de veiller au bon déroulement des exécutions capitales en s’efforcant d’adoucir les derniers moments des condamnés. Parmi eux se trouvait un colosse du nom de John Coffey, accusé du viol et du meurtre de deux fillettes. Intrigué par cet homme candide et timide aux dons magiques, Edgecomb va tisser avec lui des liens très forts.

Un film très beau et très touchant, dans lequel Michael Clarke Duncan joue un personnage hors normes à plus d’un titre. Son personnage, John Coffey, est vraiment attachant et son rôle sort vraiment du lot. Certes, le film est assez lent et très long, mais cette adaptation de Stephen King donne lieu à un très bon film, sobre mais efficace.

8/10

3h09 — 1999

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *