Mon idole

Bastien, un jeune homme de 28 ans, est chauffeur de salle pour une émission télévisée à succès intitulée « Envoyez les mouchoirs ». Il est également l’assistant de Philippe Metzger, un animateur vedette quelque peu arrogant, et son souffre-douleur. Cette situation lui permet tout de même d’approcher son idole, un producteur de génie s’appelant Jean-Louis Broustal.
Un jour, ce dernier l’invite à passer un week-end à la campagne afin de travailler sur un nouveau concept d’émission que Bastien a imaginé : « La Preuve en images ». Celui-ci accepte sa proposition et fait la connaissance de sa charmante épouse, Clara. Le jeune homme ambitieux ne va pas tarder à découvrir la face cachée de son employeur et ses véritables intentions.

Pour son premier film derrière la caméra, le moins que l’on puisse dire est que Guillaume Canet prend des risques. Son Mon idole est très original, au point même d’en paraître trop décousu parfois, mais l’aspect délirant fonctionne bien souvent.

La caricature de la télé est un peu poussive au départ, malgré quelques scènes franchement drôles. Et le niveau comique repart de plus belle lorsque les trois personnages principaux s’éloignent des studios TV ! Ainsi, bien que l’épilogue ne soit pas tout à fait à la hauteur des autres péripéties, le talent du jeune réalisateur est indéniable : et son premier essai est d’ailleurs une comédie dramatique réussie.

7/10

1h50 — 2002

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (1 note(s). Moyenne : 4,00 sur 10)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *