28 jours plus tard

a.k.a. 28 days later

Un commando de la Protection Animale fait irruption dans un laboratoire top secret pour délivrer des dizaines de chimpanzés soumis à de terribles expériences. Mais aussitôt libérés, les primates, contaminés par un mystérieux virus et animés d’une rage incontrôlable, bondissent sur leurs ‘sauveurs’ et les massacrent.

28 jours plus tard, le mal s’est répandu à une vitesse fulgurante à travers le pays, la population a été évacuée en masse et Londres n’est plus qu’une ville fantôme. Les rares rescapés se terrent pour échapper aux ‘Contaminés’ assoiffés de violence. C’est dans ce contexte que Jim, un coursier, sort d’un profond coma…

Un film assez intéressant, qui commence même par être passionnant avec sa vision apocalyptique de Londres qui donne envie de voir la suite !

La suite est plus classique, mais arrive à paraître intelligente à défaut de surprendre beaucoup ; l’histoire s’oriente vers des chemins assez longs, allant d’une ville dévastée à des zombies classiques, mais en passant par des secours militaires et quelques retournements de situation. Du Danny Boyle quoi, qui met toujours aux trois-quarts de ses films un élément perturbateur qui arrive d’on ne sait où et qui change la fin qu’on aurait pu imaginer…

Bref, ce n’est peut-être pas révolutionnaire, mais dans le genre c’est une vraie réussite ! Tout simplement pour les bonnes idées égrenées durant le film.

8/10

1h52 — 2002

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *