Les 4 Fantastiques

a.k.a. The Fantastic Four

Reed Richards s’apprête à explorer le coeur du cosmos pour percer les mystères de nos origines. A ses côtés : l’astronaute Ben Grimm, son ex-compagne Sue Storm et le pilote casse-cou Jimmy Storm.

Au cours de leur mission, la station spatiale s’engouffre dans un nuage de particules radioactives. Les codes génétiques des quatre astronautes en sont altérés à jamais…

De retour sur Terre, le corps de Reed acquiert une élasticité surhumaine. Sue Storm, capable de se rendre invisible et d’engendrer de puissants champs énergétiques, devient « La Femme Invisible ». Johnny, en raison de ses propriétés pyrotechniques, se fait appeler « La Torche Humaine ». Ben, transformé en géant de pierre, devient « La Chose ».

Les quatre rescapés se découvrent une nouvelle raison de vivre : mettre en échec les plans diaboliques de Fatalis et protéger New York contre toutes les menaces.

Enième adaptation de comics, ce film est loin d’être la plus réussie…

La faute à une cible sans doute trop jeune, alors on se permet des invraisemblances et des dialogues/scènes ridicules, des discours pseudo-scientifiques jusqu’à un combat (pourtant le seul) bâclé. Le film, comme sa suite, a le « mérite » d’être court, et on ne s’y ennuie pas vraiment ; mais il n’est pas bon et aurait pu être plus long sans que cela soit dérangeant, si bien sûr le temps était utilisé intelligemment : ici – outre évidemment Jessica Alba – le seul intérêt réside dans la psychologie des personnages, leur nouvelle vie avec les pouvoirs. Malheureusement, à part peut-être pour la Chose, tout cela se passe bien trop vite. L’apprentissage et les réactions psychologiques sont vite effacées, on parle du méchant, mais sans trop d’action…

Il y a finalement une scène où chacun sert pour sauver plein de vies, puis une scène où chacun sert pour tuer le méchant… rapidement ! Et c’est tout, ce qui est bien trop peu : le film se résume en trente secondes ; alors certes, vu la qualité, cela peut-être vu comme un soulagement, mais après tout quitte à adapter un comics qui part d’une idée sympa, autant le faire mieux ! Dommage donc, d’autant que ce n’est pas dans la suite que l’on trouvera un intérêt plus consistant, l’arrivée du surfer ne provoquant que trop peu d’action.

2/10

1h50 — 2004

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *