Saw II

a.k.a. Saw 2

Chargé de l’enquête autour d’une mort sanglante, l’Inspecteur Eric Mason est persuadé que le crime est l’oeuvre du redoutable Jigsaw, un criminel machiavélique qui impose à ses victimes des choix auxquels personne ne souhaite jamais être confronté. Cette fois-ci, ce ne sont plus deux mais huit personnes qui ont été piégées par Jigsaw…

Après l’excellent premier volet, renouvelant quasiment le genre, on a du mal à se passionner pour le second épisode.

Tourné suite au succès du premier, il arrive à commencer par énerver par sa réalisation, un comble quand on sait que le premier à été tourné sans budget ou presque, et en quelques jours seulement. Pourtant c’est bien ce second film qui a une première scène d’introduction qui fait mal aux yeux avec cette succession d’images ultra-rapides. Ce genre de mise en scène, si bien exploitée dans un film à part comme Requiem for a dream est carrément horrible dans un film d’action / thriller (La vengeance dans la peau ?) et gâche le plaisir machiavélique que l’on a à retrouver les tortures à l’écran.

Ensuite, on quitte l’univers du premier, glauque mais génial, de la pièce dans laquelle les deux protagonistes devaient se tuer ; ici, premier défaut, la maison détient plus de personnages. Exit l’aspect si bien travaillé de la psychologie et de la survie, ils cherchent bêtement des antidotes à un poison, en mourrant les uns à la suite des autres. L’idée est bien moins efficace, tient forcément moins le spectateur en haleine : en fait le film est plus gore, mais moins travaillé sur un personnage en profondeur. En un mot moins intelligent. On retrouve l’esprit de Se7en avec le psychopathe assez charismatique, mais pour le reste, Saw II est bien en-deça de son glorieux prédécesseur.

Alors au final, la fin n’est pas décevante, et elle sauve un peu le film même si elle reprend des ingrédients connus et auxquels on peut s’attendre après avoir vu le numéro un. Mais malgré toute l’angoisse présente dans le film, on sort déçu de la nouvelle expérience proposée par le « tueur » aux idées bien meilleures dans Saw. Cet opus sert presque de lancement au troisième épisode, puisque le succès appelle l’exploitation du genre, comme on l’a connu avec Scream.

5/10

1H35 — 2005

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>