Je vais bien, ne t’en fais pas

Comme elle rentre de vacances, Lili, 19 ans, apprend par ses parents que Loïc, son frère jumeau, suite à une violente dispute avec son père, a quitté la maison.
Loïc ne lui donnant pas de nouvelles, Lili finit par se persuader qu’il lui est arrivé quelque chose et part à sa recherche.
Ce qu’elle va découvrir dépasse l’entendement.

Je vais bien, ne t’en fais pas est un film très intéressant, doté d’une bonne histoire et créant une ambiance pesante. Le malaise se créé d’ailleurs dès le départ, lorsque la belle Lili apprend la disparition de celui qui est jusque-là l’homme de sa vie, son frère jumeau.

C’est alors que Mélanie Laurent, révélée par ce film, entre réellement dans son rôle. Un rôle malheureusement hétérogène, dans laquelle la jeune actrice est plus crédible dans la passivité (le laisser-aller, l’anorexie) que dans les excès (cris, pleurs). Rien à redire en revanche sur le jeu impeccable de Kad Merad.

L’autre reproche que l’on peut faire au film concerne le nombre de plans utilisés par son réalisateur, étonnamment nombreux. Comme s’il ne croyait pas en la force des longs plans, pourtant parfois très forts, il multiplie les images ce qui donne une sensation parfois désagréable.

Mais tout cela ne doit pas effacer les bonnes idées de ce bon film français, mettant en avant des problèmes familiaux et sociaux de façon réaliste, et évitant le pathos avec justesse, comme dans l’ellipse finale bienvenue.

7/10

1h40 — 2006

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>