The Fountain

The Fountain raconte le combat à travers les âges d’un homme pour sauver la femme qu’il aime.

Espagne, XVIe siècle. Le conquistador Tomas part en quête de la légendaire Fontaine de jouvence, censée offrir l’immortalité.

Aujourd’hui. Un scientifique nommé Tommy Creo cherche désespérément le traitement capable de guérir le cancer qui ronge son épouse, Izzi.

Au XXVIe siècle, Tom, un astronaute, voyage à travers l’espace et prend peu à peu conscience des mystères qui le hantent depuis un millénaire.

Les trois histoires convergent vers une seule et même vérité, quand les Thomas des trois époques – le guerrier, le scientifique et l’explorateur – parviennent enfin à trouver la paix face à la vie, l’amour, la mort et la renaissance.

C’est sur, ce nouveau film de Darren Aronofsky tranche avec Requiem for a dream au niveau du rythme ! Là où on avait une réalisation façon clip, avec des scènes sublimes mais défilant à une vitesse effrénée, ici la beauté des décors/paysages peut être admirée bien plus longtemps… Aussi le début du film surprendra par quelques longueurs…

Mais force est de constater que l’histoire et surtout la réflexion qu’il y a derrière sont encore très fortes, et que l’intelligence liée à un esthétisme incroyable font encore de son film une oeuvre d’art.

Soulevant des questions métaphysiques, The Fountain a une réflexion poussée à l’extrême, dépassant bien sur toute vie humaine, et s’étalant sur plusieurs époques, toujours dans la même quête… Le rythme lent est donc utilisé pour aller en profondeur dans le sujet du film ; au final, c’est très fort, incontestablement.

7/10

1h 36 — 2005

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *