Zodiac

Zodiac, l’insaisissable tueur en série qui sévit à la fin des années 60 et répandit la terreur dans la région de San Francisco, fut le Jack l’Eventreur de l’Amérique. Prodigue en messages cryptés, il semait les indices comme autant de cailloux blancs, et prenait un malin plaisir à narguer la presse et la police. Il s’attribua une trentaine d’assassinats, mais fit bien d’autres dégâts collatéraux parmi ceux qui le traquèrent en vain.

Robert Graysmith, jeune et timide dessinateur de presse, n’avait ni l’expérience ni les relations de son brillant collègue Paul Avery, spécialiste des affaires criminelles au San Francisco Chronicle. Extérieur à l’enquête, il n’avait pas accès aux données et témoignages dont disposait le charismatique Inspecteur David Toschi et son méticuleux partenaire, l’Inspecteur William Armstrong. Le Zodiac n’en deviendrait pas moins l’affaire de sa vie, à laquelle il consacrerait dix ans d’efforts et deux ouvrages d’une vertigineuse précision…

Très loin de l’ambiance de Se7en, David Fincher réalise ici un thriller moins divertissant de prime abord, puisque tiré d’une histoire vraie.

Et l’histoire du Zodiac est réalisée de façon extrêmement sérieuse, le tout est très pro, et au final encore plus passionnant. Avec une précision de documentaire, tous les éléments de l’histoire sont rapportés au fil de leur découverte, on est plongé dans les raisonnements et dans les colères des enquêteurs, tout au long d’une histoire on ne peut plus complexe ; loin des thrillers traditionnels, où le flic est toujours plus fort, celui-ci est réaliste puisque malheureusement réel, et donc beaucoup plus profond.

Certes, au final, c’est moins génial et créatif qu’un bon triller, mais la réalisation est nickel, bien que manquant d’innatendu. Aussi, si l’on est jamais surpris, et que la patte du réalisateur n’apparaît vraiment qu’au départ, où les scènes de crime sont filmées de façon assez crue, le reste est passionnant, bien plus encore parce que ça ne semble pas scénarisé. Les personnages se croisent, les fausses pistes s’accumulent, le tout est méticuleusement traité… alors ce n’est pas sensationnel, mais c’est sobre, et vraiment très bon.

8/10

2H36 — 2007

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *