Mr. Brooks

Mari exemplaire, homme d’affaires accompli et père dévoué, Mr. Brooks a tout de l’homme idéal. Mais la nuit révèle sa part d’ombre et son irrésistible envie de tuer ; c’est en réalité un redoutable tueur en série prêt à tout pour préserver son secret et protéger sa famille.

Mais un photographe le surprend en train de commettre un meurtre et menace de détruire cet équilibre précaire en révélant la vérité sur sa double vie. S’engage alors un jeu dangereux entre les deux hommes dans lequel s’immisce l’inspecteur Atwood, chargée de l’enquête.

Ce thriller, s’il est loin de révolutionner le genre, a en premier lieu le mérite d’apporter une trouvaille toute particulière, un alter ego imaginaire et meurtrier d’un homme respectable, vu concrètement puisque joué par un autre acteur. C’est ainsi que tout au long du film, Kévin Costner tient au milieu de chaque scène un dialogue avec William Hurt, alias Marshall dans le film… alors que celui-ci n’existe pas. Trouvaille originale certes, mais qui devient très vite lassante, le rythme du film étant déjà très lent à la base.

Si l’étude du tueur qui mène une double vie a déjà été faite – et mieux qu’ici, on pense notamment à La Totale et son moins bon remake True Lies – un approfondissement sur la schizophrénie partait d’un bon sentiment. Cependant, le second personnage est de trop ici ; il n’est là que dans un rôle de petit démon qui donne une excuse à l’homme de se laisser aller à ses instincts, mais n’a aucun intérêt au niveau du film. Ah si, il tue un peu de suspense en analysant pour nous l’attitude de la fille de Earl ; au cas où le spectateur ne s’y attendait pas, grâce à Marshall, on sait que la fille cache une terrible révélation… merci Marshall !

On a finalement un thriller classique, plutôt lent donc, et qui en plus tente de mêler plusieurs histoires en même temps, des relations familiales du tueur qu’il essaie de protéger, à celles de l’inspectrice qui gère enquêtes et divorce… au final, l’enquête passe tellement au second plan, que l’on ne voit jamais l’inspectrice et le tueur réunis, un comble ! Les intrigues secondaires sont bâclées et inintéressantes, et si malgré le rythme le film se suit très bien en général, il n’en est pas de même pour les très rares scènes d’action. Par deux fois, Demi Moore sert à quelque chose : elle se fait d’abord kidnapper dans une scène à la réalisation calamiteuse et irregardable ; puis dans un échange de coups de feu, les jeux de sons et lumière gâchent la scène : un double échec retentissant dans ce film qui aurait pourtant bien eu besoin d’un peu d’action pour être revalorisé !

Pour finir, le scénario déjà pas très glorieux s’achève sur un final trop classique, rabaissé par une fausse joie terrible, quand une première fin se termine par un réveil du héros qui ne faisait qu’un cauchemar… en fait, rassurez-vous, tout finit bien : youpi !

2/10

2h00 — 2007

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *