King of California

a.k.a. The King of California

Après plusieurs années en asile psychiatrique, Charlie rentre chez lui et apprend que sa fille, Miranda, s’épuise au McDo pour un salaire de misère. Pour enfin changer de vie, il décide de se lancer à la recherche d’un inestimable trésor en pièces d’or espagnoles enfoui depuis des siècles. Charlie découvre que le coffre est caché à quelques mètres de profondeur, sous un supermarché du coin.

Bien que réticente devant cette nouvelle idée saugrenue et les nombreux désagréments qu’elle engendre, Miranda finit par l’aider dans sa quête et se fait embaucher au supermarché. Pour avoir une chance de creuser dans le sous-sol, il faut déjouer les systèmes de sécurité et en obtenir la clef. Face aux péripéties et aux épreuves, Charlie et Miranda vont devoir trouver de l’aide.

La chasse au trésor ne fait que commencer, et le plus fou n’est pas forcément celui que l’on croit…

Une comédie qui repose entièrement sur les épaules de Michael Douglas, brillant en père insensé et obstiné à trouver un trésor enfoui quelque part dans sa ville.

Le début du film, qui plante l’histoire, n’est pas franchement passionnant, voire même lassant, avec une relation père-fille qui ne touche pas vraiment, et qui finalement ne sert pas à grand chose si ce n’est de voir que Miranda est plus mature malgré son âge… même si l’on découvrira petit à petit qu’elle est bien la fille de son père, en ce sens qu’elle a ses gènes déjantés. Deux ou trois « séquences émotion » couronnent ce début mitigé.

Mais si un début aussi long a été fait, c’est parce qu’après il ne se passe pas grand chose… quelques étapes avant d’arriver sur les lieux du trésor, durant lesquelles on suit les rapides aventures du père et de sa fille, mais rien de vraiment transcendant. Toujours quand même le personnage excentrique de Charlie qui est sympa à voir évoluer dans son « terrain de jeu » ; le look et le jeu de l’acteur sont des plus convaincants, et la recherche du trésor apporte quelques scènes drôles par ci par là. Ce n’est donc pas désagréable à suivre dans l’ensemble.

Et pour le dénouement, on évite une happy-end bidon tout en gardant une touche sympa pour faire sourire en sortant du film, ce qui est un très bon point. Alors comme en plus on apprend des trucs sur les chinois tout nus… ça donne une aventure moderne et loufoque qui amusera un large public, sans pour autant être un grand film.

4/10

1h35 — 2007

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>