Thirst, ceci est mon sang

a.k.a. Bak-Jwi

Sang-hyun est un jeune prêtre coréen, aimé et respecté. Contre l’avis de sa hiérarchie, il se porte volontaire pour tester en Afrique un vaccin expérimental contre un nouveau virus mortel. Comme les autres cobayes, il succombe à la maladie mais une transfusion sanguine d’origine inconnue le ramène à la vie. De retour en Corée, il commence à subir d’étranges mutations physiques et psychologiques : le prêtre est devenu vampire. Mais la nouvelle de sa guérison miraculeuse attire des pélerins malades qui espèrent bénéficier de sa grâce. Parmi eux, Sang-hyun retrouve un ami d’enfance qui vit avec sa mère et son épouse, Tae-Ju. Il succombe alors à la violente attirance charnelle qu’il éprouve pour la jeune femme…

Thirst est un film de vampires finalement assez classique, malgré les tentatives de Chan-Wook Park.

Certes son point de départ est intéressant, puisqu’il utilise un prêtre pour mieux opposer les deux facettes de son personnage principal – et mieux souligner la résistance que l’homme raisonnable répliquera au vampire, assoiffé de sexe et de sang. Mais le reste de l’histoire ne surprend pas vraiment, au contraire des quelques libertés prises par le réalisateur. Celui-ci glisse en effet quelques pointes d’humour douteuses, utilise des effets visuels peu utiles, et même une conclusion poétique assez peu convaincante.

Sans parvenir à renouveler le genre mais avec ses quelques prises de risques, Thirst laisse finalement le spectateur sur sa faim.

4/10

2h13 — 2008

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>