Alice au Pays des Merveilles

a.k.a. Alice in Wonderland

Alice, désormais âgée de 19 ans, retourne dans le monde fantastique qu’elle a découvert quand elle était enfant. Elle y retrouve ses amis le Lapin Blanc, Bonnet Blanc et Blanc Bonnet, le Loir, la Chenille, le Chat du Cheshire et, bien entendu, le Chapelier Fou. Alice s’embarque alors dans une aventure extraordinaire où elle accomplira son destin : mettre fin au règne de terreur de la Reine Rouge.

Après l’excellent Sweeney Todd, Tim Burton se lance dans l’audacieuse adaptation d’Alice au pays des merveilles. Si l’environnement complètement décalé fort bien exploité dans le dessin animé semble a priori convenir au réalisateur, le résultat n’est clairement pas à la hauteur des attentes et c’est sans doute là le moins bon Burton depuis La planète des singes.

Oubliés l’action gentille et l’humour génial d’Alice au pays des merveilles (dessin animé), c’est là un vrai film d’aventures que nous propose le cinéaste américain, jusqu’à un épilogue ridicule. Si le visuel est soigné, la 3D n’apporte rien à part peut-être au moment de la chute dans le trou noir, et malgré un univers globalement intéressant, cette version actualisée déçoit.

3/10

1h49 — 2009

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (1 note(s). Moyenne : 6,00 sur 10)
Loading...

Une réflexion sur “ Alice au Pays des Merveilles ”

  1. Hey ! comment ca sfait que la critique date de 2 jours alors qu’on est allé le voir hier ????

    Sinon moi je mets quand même 6/10.
    – Le scénario est bateau mais la réalisation est plutôt sympathique.
    – Le graphisme correspond bien à un Tim Burton mais la 3D soit assez peu exploitée.
    – On est un peu loin du dessin animé mais on devait s’y attendre ! Et puis Alice a grandit, donc ca ne me choque pas trop que le pays des merveilles ait aussi évolué (plus sombre, moins drôle)

    Au final on ne passe pas un si mauvais moment 🙂
    (même si la danse du chapelier est ridicule… )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *