Millénium 3 – La Reine dans le palais des courants d’air

a.k.a. Luftslottet som sprängdes

Après avoir échappé de peu à la mort, Lisbeth Salander se retrouve immobilisée à l’hôpital, dans l’incapacité d’agir… De nombreux chefs d’accusation pèsent toujours sur elle et la font placer en isolement par la police, dans une chambre jouxtant celle de son père, qui la hait et qui n’est guère en meilleur état qu’elle… A l’extérieur, Mikael Blomkvist continue de mener l’enquête sans pouvoir avoir le moindre contact avec Lisbeth. Il ne tarde pas à mettre à jour certaines activités souterraines menées par les services secrets. Ce qui pourrait déstabiliser les hautes sphères de l’État mais surtout blanchir Lisbeth une bonne fois pour toutes.

Suite et fin de la trilogie suédoise avec ce troisième épisode qui débute par une mini-introduction choc et les images les plus insoutenables des épisodes précédents. Cette volonté – souvent non justifiée – de choquer, déjà présente dans le précédent opus, n’est heureusement pas répétée par la suite. Plus sobre, ce dernier volet est également moins orienté action : le procès est le fil conducteur de cet épisode qui n’est que la conclusion de la « deuxième enquête » débutée dans Millénium 2.

On ne voit pas les 2h20 passer, ce qui est plutôt bon signe : même si ce n’est toujours pas du grand cinéma, l’histoire est intéressante et surtout Noomi Rapace est toujours là. Car au-delà d’un très bon premier Millénium, le film, l’histoire suivante étalée entre les deux derniers films est souvent sauvée par les séquences mettant en scène l’actrice suédoise, véritable révélation de la trilogie.

5/10

2h27 — 2009

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (1 note(s). Moyenne : 6,00 sur 10)
Loading...Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>