Buried

Ouvrez les yeux. Vous êtes dans un espace clos, sous 1 tonne de terre irakienne avec 90 minutes d’oxygène et pour seule connexion vers l’extérieur un téléphone portable à moitié rechargé. Tel est le destin de Paul, entrepreneur Américain pris en otage et enfermé dans une boîte. Le temps file et chaque seconde qui passe le rapproche d’une morte certaine…

Avec Buried, Rodrigo Cortés tente un pari osé : celui de ne filmer qu’un seul acteur enfermé dans un cercueil, et d’en faire un film à suspense d’1h35.

De par le principe du film, les plans ne varient que peu et certains d’entre eux (surtout au début) sont carrément des écrans noirs avec le seul bruit du pauvre homme séquestré comme « ambiance ». L’heure et demie ne passe ainsi pas toujours très rapidement, mais cette atmosphère gênante représente plutôt bien ce que vit la victime, enfermée dans le noir, et dont le temps doit paraître bien long… Pour ne pas se voir reprocher une certaine flemmardise, le cinéaste s’amuse quant à lui avec des jeux de lumière et à zoomer / dézoomer tant qu’il le peut, se permettant même des effets de profondeurs rendus possibles grâce aux multiples cercueils fabriqués pour le tournage du film.

Heureusement, un bon scénario aide à donner au film un vrai intérêt : le réalisateur espagnol a quelques bonnes idées pour relancer son histoire à plusieurs reprises, jouant sur les peurs les plus classiques. Et surtout, l’utilisation du téléphone portable comme seul moyen de communication permet aussi une certaine ironie tant les dialogues – tout ce qu’il reste de vivant dans un film « immobile » par ailleurs – sont laborieux… Mais ne gâchons pas davantage le suspense de cette œuvre très particulière. En tout cas, le pari est réussi !

7/10

1h35 — 2010

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *