Scott Pilgrim

a.k.a. Scott Pilgrim vs. the World

Scott Pilgrim n’a jamais eu de problème à trouver une petite amie, mais s’en débarrasser s’avère plus compliqué. Entre celle qui lui a brisé le cœur – et qui est de retour en ville – et l’adolescente qui lui sert de distraction au moment où Ramona entre dans sa vie – en rollers – l’amour n’a jamais été chose facile. Il va cependant vite réaliser que le nouvel objet de son affection traîne les plus singulières casseroles jamais rencontrées : une infâme ligue d’ex qui contrôlent sa vie amoureuse et sont prêts à tout pour éliminer son nouveau prétendant. À mesure que Scott se rapproche de Ramona, il est confronté à une palette grandissante d’individus patibulaires qui peuplent le passé de sa dulcinée : du mesquin skateur à la rock star végétarienne en passant par une affreuse paire de jumeaux. Et s’il espère séduire l’amour de sa vie, il doit triompher de chacun d’eux avant que la partie soit bel et bien « over ».

Après un Hot Fuzz qui n’avait pas totalement convaincu, Edgar Wright revient sans ses acolytes habituels pour un film à l’humour très geek : Scott Pilgrim vs. the World.

Même avant la première « vraie » scène du film, le détournement du logo d’Universal donne le ton : les références geek sont multiples et fonctionnement franchement bien. Jeux vidéo, comics, rock, tout y passe, des effets visuels délirants aux scènes directement inspirées de jeux cultes. Alors certes, le scénario est construit d’une telle façon que les répétitions sont parfois inévitables, mais les gags sont souvent à la hauteur et la comédie reste efficace. Fun !

7/10

1h52 — 2010

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *