Fighter

a.k.a. The Fighter

Micky Ward est un jeune boxeur dont la carrière stagne. Il va rencontrer Charlene, une femme au caractère bien trempé, qui va l’aider à s’affranchir de l’influence négative de sa mère, qui gère maladroitement sa carrière, et de ses sœurs envahissantes.
Son demi-frère Dicky Eklund, lui, a connu la gloire sur le ring, il y a bien longtemps. C’était avant qu’il ne sombre dans la drogue, avant son séjour en prison.
Entre le sportif en quête d’un second souffle et l’ex-toxico, il y a longtemps que le courant ne passe plus. Trop de non-dits, d’échecs et de souffrances. Pourtant, parfois, les hommes changent, et Micky et Dicky vont peut-être avoir ensemble, la chance de réussir ce qu’ils ont raté chacun de leur côté…

Fighter est un nouveau très bon film sur la boxe, thème qui a déjà donné lieu à des œuvres très intéressantes au cinéma.

Grâce à son histoire poignante sur un boxeur franchement pas aidé par un milieu difficile et une famille étouffante qui ne tire pas – c’est le moins que l’on puisse dire – son champion vers le haut, le coté dramatique était assuré. Pour ne rien gâcher, la vision des quartiers pauvres de Lowell et ses nombreux problèmes de drogues est rudement efficace pour aider à rendre le film bouleversant ; autant de bonnes raisons pour Micky de faire la boxe un exutoire. De quoi rappeler Rocky, forcément une référence pour Fighter.

La mise en scène, très sobre, laisse la part belle aux acteurs. Et cette retenue est plutôt appréciable tant ils brillent dans ce film : Christian Bale – rendu effrayant pour n’avoir pas lésiné sur la perte de poids – et Melissa Leo sont énervants au possible, preuve de leur performance exemplaire dans des rôles antipathiques. La pétillante Amy Adams complète à merveille le casting des seconds rôles. Enfin, bien que jouant le personnage central de l’histoire, Mark Wahlberg est plus effacé, comme l’est son personnage, mais demeure très crédible même lors des combats. Ces séquences sont d’ailleurs assez bien tournées, sans jamais atteindre l’esthétisme génial de Raging Bull. Bref, c’est du tout bon, dans la lignée des deux modèles du genre, même si le Scorsese reste un cran au-dessus.

8/10

1h52 — 2010

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (1 note(s). Moyenne : 8,00 sur 10)
Loading...Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>