Source Code

Colter Stevens se réveille en sursaut dans un train à destination de Chicago. Amnésique, il n’a aucun souvenir d’être monté dedans. Pire encore, les passagers du train se comportent avec lui avec familiarité alors qu’il ne les a jamais vus. Désorienté, il cherche à comprendre ce qui se passe mais une bombe explose tuant tout le monde à bord.
Colter se réveille alors dans un caisson étrange et découvre qu’il participe à un procédé expérimental permettant de se projeter dans le corps d’une personne et de revivre les 8 dernières minutes de sa vie. Sa mission : revivre sans cesse les quelques minutes précédant l’explosion afin d’identifier et d’arrêter les auteurs de l’attentat. A chaque échec, les chances de pouvoir revenir dans le passé s’amenuisent.
Alors qu’il essaie d’empêcher l’explosion, ses supérieurs lui apprennent qu’un deuxième attentat est en préparation en plein cœur de Chicago et qu’il ne s’agit plus de protéger les quelques passagers du train mais la ville toute entière. La course contre la montre commence…

Après un excellent Moon écrit et réalisé par Duncan Jones – mais jamais sorti dans les salles françaises – le jeune cinéaste britannique reste dans un genre SF avec une histoire digne de Philip K. Dick.

Ingénieux, le film propose de faire revivre 8 minutes d’un passé plein d’action (un attentat dans un train) en alternance avec un présent très mystérieux – sans jamais être trop répétitif, puisque le spectateur comme le héros en apprend davantage à chaque itération. Particularité intéressante de ces voyages dans le passé, ils n’ont aucun impact sur le présent mais peuvent simplement aider à comprendre ce qui a eu lieu – au moment où l’histoire se déroule, les passagers du train sont morts de toute façon.

Bien qu’il n’ait pas été écrit par le réalisateur, le scénario comporte de nombreux points communs avec celui de Moon. Principalement, le héros est seul dans un endroit clos, n’ayant contact avec des hommes qu’à travers l’informatique, ce qui rend sa quête de vérité très laborieuse… Encore une fois passionnant, ce second film confirme que Jones est bien un réalisateur à suivre dans le futur.

8/10

1h33 — 2011

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (2 note(s). Moyenne : 7,50 sur 10)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *