The Tree of Life

Jack grandit entre un père autoritaire et une mère aimante, qui lui donne foi en la vie. La naissance de ses deux frères l’oblige bientôt à partager cet amour inconditionnel, alors qu’il affronte l’individualisme forcené d’un père obsédé par la réussite de ses enfants. Jusqu’au jour où un tragique événement vient troubler cet équilibre précaire…

En réalisant le très attendu The Tree of Life, Terrence Malick pousse son art à l’extrême avec un film somptueux mais qui paraît trop inaccessible. Cette œuvre – le mot n’est jamais galvaudé avec ce cinéaste atypique – est en effet une expérience visuelle brillante, mais dont le contenu peut surprendre ou agacer, mais surtout ennuyer.

Si l’histoire principale, celle focalisée sur l’enfance, est magnifique, le côté mystique de ce qui l’entoure est plus contestable. Le réalisateur prend le risque d’être incompris avec des séquences obscures narrant l’origine du monde, sur lesquelles il s’attarde sans doute trop. Cela nuit grandement à la compréhension, tant tout semble décousu, presque dénué de sens. Le film est trop poétique, trop philosophique, et ce qui faisait la force de Malick se retourne presque contre lui.

Ce n’est heureusement pas tout le cœur du film, et les séquences de la vie de famille sont fascinantes, le réalisateur n’ayant pas son pareil pour mettre en scène ces moments de vie à travers un point de vue adolescent – comme lors de ses premiers longs métrages. À ce propos, le jeune acteur jouant Jack et Brad Pitt sont particulièrement convaincants. Dommage dès lors que ces moments trop abstraits – y compris une fin décevante – laissent une impression mitigée.

6/10

2h18 — 2011

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (1 note(s). Moyenne : 4,00 sur 10)
Loading...Loading...

Une réflexion sur “ The Tree of Life ”

  1. Moi je dis bof. Globalement d’accord avec tout ce que tu dis, sauf que ça ne rattrape pas la beauté des images. C’est autorisé de tripper, surtout quand c’est joli, mais le documentaire sur les dinosaures au milieu du film faut pas pousser non plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>