Les Marches du Pouvoir

a.k.a. The Ides of March

Stephen Meyers est le jeune mais déjà très expérimenté conseiller de campagne du gouverneur Morris, qui se prépare pour les élections à la présidence américaine. Idéaliste et décidé à faire honnêtement tout ce qu’il peut pour faire gagner celui qu’il considère sincèrement comme le meilleur candidat, Stephen s’engage totalement. Pourtant, face aux manipulations et aux coups tordus qui se multiplient vite, Stephen va devoir faire évoluer sa façon de travailler et de voir les choses. Entre tentations et désillusions, les arcanes du pouvoir le transforment…

George Clooney livre un film politique qui a pour but de dénoncer la façon dont la profession est malhonnête.

La première partie qui montre le fonctionnement « normal » du parti durant la campagne est trop lente, peu passionnante. La suite, avec ses rebondissements (trahisons, corruptions, arrangements « entre amis » et scandale sexuel) a au moins le mérite d’apporter quelques péripéties à un scénario trop conventionnel, trop sage. Rien de bien original ou de vraiment acerbe, cependant. On pouvait espérer critique plus appuyée, on devra se contenter d’un constat presque trop évident : les politiciens sont manipulateurs, et c’est la seule façon d’arriver au pouvoir. L’adjoint du directeur de campagne du gouverneur l’a bien compris : sans forcément adhérer au projet lui-même, il peut nourrir son ambition en manipulant jusque dans son propre parti, pour la simple et bonne raison qu’il a trouvé en son gouverneur l’homme providentiel. Comprendre non pas nécessairement le plus talentueux, simplement celui qui peut gagner.

Même si le film a été décalé pour ne pas trop nuire à Obama durant la précédente campagne présidentielle, et que les Républicains restent la cible de nombreuses attaques dans le film, les corruptions décrites se passent dans le camp démocrate. On ressent ainsi de la déception sur la situation actuelle, Obama compris.

Point positif malgré tout, Clooney a su bien s’entourer. Son charisme sied bien au rôle du candidat, et l’étoile montante Ryan Gosling confirme son talent de film en film. Les seconds rôles sont efficaces et complètent à merveille un très bon casting. Mais cela ne suffit pas à faire de ces Marches du Pouvoir (très mauvais titre français) un grand film ; il est correct, mais trop classique et finalement pas suffisamment abouti.

5/10

1h35 — 2011

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (1 note(s). Moyenne : 6,00 sur 10)
Loading...Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>