Chronicle

Après avoir été en contact avec une mystérieuse substance, trois lycéens se découvrent des super-pouvoirs. La chronique de leur vie qu’ils tenaient sur les réseaux sociaux n’a désormais plus rien d’ordinaire…
D’abord tentés d’utiliser leurs nouveaux pouvoirs pour jouer des tours à leurs proches, ils vont vite prendre la mesure de ce qui leur est possible. Leurs fabuleuses aptitudes les entraînent chaque jour un peu plus au-delà de tout ce qu’ils auraient pu imaginer. Leur sentiment de puissance et d’immortalité va rapidement les pousser à s’interroger sur les limites qu’ils doivent s’imposer… ou pas !

Pour son premier long métrage, Josh Trank a choisi le genre remis au goût du jour il y a quelques années avec Le Projet Blair Witch : du fantastique plutôt dédié aux ados, et filmé façon documentaire.

Si le postulat de base – trois lycéens qui se découvrent des pouvoirs fantastiques – pourrait donner un scénario classique de super-héros, ici c’est bien une chronique (d’où le titre) centrée sur le plus atypique de la bande qui est proposée. Les petits chanceux vont bien en profiter pour améliorer leur popularité auprès de filles très superficielles, mais il faut reconnaître un effort dans le déroulement du scénario : le simple fait de vouloir garder ces pouvoirs secrets est une touche d’originalité appréciable. Même si la dose d’action nécessaire à tout film américain finit par arriver.

L’idée de centrer son film sur un ado solitaire qui souhaite tout enregistrer apporte une justification facile mais plutôt plausible, à cette mise en scène caméra à l’épaule – et même sans les mains plus tard dans le film :). Mieux encore, une habile transition sur les caméras de surveillance permet au réalisateur de conserver cet œil « externe » qui contribue au réalisme du faux documentaire – toujours pour conserver cette idée qu’il ne s’agit pas d’une fiction. Dommage même que cette transition arrive aussi tard dans l’histoire, tant il semble peu cohérent que personne n’ait remarqué nos trois héros avant, à une époque et dans un pays où tout est surveillé, filmé, et médiatisé.

Ces quelques bonnes idées permettent au moins de se distinguer des précédents dans le genre (Cloverfield en tête) même si l’on encore loin du vent nouveau attendu. Et tous ces jump cuts sont vraiment agaçants, à la fin…

5/10

1h24 — 2012

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *