Men In Black III

En quinze ans de carrière chez les Men in Black, l’agent J a vu beaucoup de phénomènes inexplicables… Mais rien, pas même le plus étrange des aliens, ne le laisse aussi perplexe que son partenaire, le sarcastique K.
Lorsque la vie de K et le destin de la Terre sont menacés, l’agent J décide de remonter le temps pour remettre les choses en ordre. Il va alors découvrir qu’il existe certains secrets de l’univers que K ne lui a jamais révélés. Il est cette fois obligé de faire équipe avec l’agent K, plus jeune, pour sauver la vie de son partenaire, l’agence, et l’avenir même de l’humanité…

MIB³ arrive donc, 15 ans après le très bon MIB et 10 ans après sa médiocre suite, MIB². Si le second épisode arrivait rapidement, en surfant uniquement sur le succès du premier, on peut attendre de ce troisième opus une meilleure qualité. Sans atteindre l’effet de surprise créé par le long métrage original, MIB³ parvient sans problème à dépasser son prédécesseur direct.

On retrouve au début du film des gags très classiques de la franchise MIB, à savoir des aliens très moches explosés à coups de pistolets lasers – Will Smith se chargeant du bon mot accompagnant la scène. Les effets comiques sont un peu actualisés (Lady GaGa, Justin Bieber et d’autres, sont notamment visibles subrepticement sur des écrans de contrôle) et sont plutôt efficaces dans l’ensemble.

Mais le film joue surtout ensuite la carte du voyage dans le temps de façon plutôt habile, pour donner du rythme à son scénario. Un bon point, à ce propos : Tommy Lee Jones n’est pas « rajeuni » mais remplacé par Josh Brolin, très doué pour imiter le premier cité. Bien sûr on est bien loin d’un Retour vers le futur (a fortiori, de Retour vers le futur 2) mais l’épisode est plutôt agréable, Will Smith est toujours aussi à l’aise et son nouveau duo est aussi intéressant que celui des premiers longs métrages. Les fans seront ravis d’en apprendre davantage sur le passé de leurs héros. Et l’on note l’apparition d’un personnage secondaire, Griffin, particulièrement amusant. Enfin, l’univers MIB est toujours aussi inventif, autant visuellement que dans le fond.

Au final, MIB³ parvient à raviver de bons souvenirs en proposant un divertissement (presque) original ; et c’est déjà beaucoup pour une suite.

5/10

1h44 — 2012

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *