5 ans de Réflexion

a.k.a. The Five-Year Engagement

De l’avis général, Tom et Violet sont faits l’un pour l’autre et pourraient constituer le couple marié idéal. Lui, star de la haute cuisine de San Francisco, est prêt à rejoindre le gotha de la gastronomie californienne ; elle est une brillante doctorante en psychologie sociale à Berkeley. Deux «winners»… mais voilà que ce mariage imminent devient soudain un problème. Violet, rejetée par l’université dont elle rêvait, se rabat sur celle d’Ann Arbor, dans le Michigan. Tom se sacrifie pour la suivre, pensant que la «noce parfaite» peut attendre quelques mois. Puis d’autres obstacles, inattendus, se profilent, s’enchaînent. Le couple diffère, hésite, tergiverse… les mois passent, puis les années. Promesses en cascade, toujours remises en question… Cinq ans de réflexion…

Oh, la belle surprise !

Après une scène d’introduction amusante, 5 ans de Réflexion nous montre les fiançailles d’un couple, Tom & Violet. Sans éviter tous les clichés du genre, il déjoue déjà quelques codes comme il le fera tout au long du film en proposant une histoire bien plus intéressante que ce à quoi nous habitue Hollywood. Ici, le couple est formé dès le départ, et le scénario va longtemps prendre un contre-pied intéressant en retardant le plus possible la concrétisation de leur amour. Une inversion des rôles « classiques » intervient en effet à travers un sujet sérieux : la carrière professionnelle de mademoiselle va être privilégiée, forçant les deux tourtereaux à déménager. Tandis qu’elle va adorer sa nouvelle vie, lui va enchaîner tant bien que mal les petits boulots – conséquence parmi d’autres de cette différence de réussite : elle sort le soir dans les bars avec ses nouveaux collègues, pendant qu’il parle tricot avec un autre père au foyer. Nicholas Stoller propose en ce sens une œuvre assez moderne, en jouant sur les stéréotypes sans jamais tomber dans le féminisme ou le machisme.

Comme l’indique finalement mieux le titre français, c’est toute une réflexion sur le couple qui va être posée, ces péripéties obligeant nos amoureux à décaler encore et toujours leur union. L’histoire peut sembler trop sérieuse de prime abord, mais il n’en est rien : 5 ans de Réflexion est une vraie comédie très efficace ; même si les effets comiques deviennent plus discutables au moment où l’harmonie du couple en général, et le moral de Tom en particulier, seront au plus bas. Ce sera la seule baisse du rythme du film, par ailleurs assez long (plus de deux heures, le format est inhabituel dans le genre) mais toujours captivant.

Ce qui frappe surtout, c’est la qualité de l’écriture. De nombreuses idées viennent agrémenter le script, avec notamment des séquences revisitées et rejouées ; et toujours beaucoup de mise en scène. La drôlerie étant au rendez-vous, l’effet est saisissant : le spectateur a l’impression de connaître l’histoire de ce couple – sans se lasser de revivre l’instant différemment, il est au contraire touché et amusé de revoir entre autres, une demande en mariage peu commune, ou bien encore la scène de leur première rencontre. Les trouvailles sont souvent simples (costumes, changement de look, imitations pour faire rire les enfants), mais ces efforts de mises en scène rappellent le rôle des acteurs. Ils « jouent » vraiment, et surtout cherchent à divertir – c’est après tout ce que l’on demande au cinéma, et en l’occurrence à une comédie.

L’autre gros point fort, c’est une galerie de personnages secondaires extrêmement travaillée. La sœur et le meilleur ami, dont le couple suit une trajectoire diamétralement opposée à celle des héros du film, interviennent en continu. Mais les autres personnages rencontrés durant les aventures des principaux protagonistes auront tous leurs caractéristiques, avec bien souvent des dialogues amusants voire un gag à l’appui, pour le plus grand plaisir du public. C’est également vrai pour les décors ou les autres éléments habituellement laissés au second plan ; et ce rare soin apporté aux détails contribue fortement à la qualité globale.

Intelligent, original et très drôle, 5 ans de Réflexion s’ajoute à la longue liste de films tentant d’égaler un Quand Harry rencontre Sally, par exemple. Une fois n’est pas coutume, il s’en approche de très près.

8/10

2h05 — 2012

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (1 note(s). Moyenne : 7,00 sur 10)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *