Killer Joe

Chris, 22 ans, minable dealer de son état, doit trouver 6 000 dollars ou on ne donnera pas cher de sa peau. Une lueur d’espoir germe dans son esprit lorsque se présente à lui une arnaque à l’assurance vie. Celle que sa crapule de mère a contractée pour 50 000 dollars.
Mais qui va se charger du sale boulot ?
Killer Joe est appelé à la rescousse. Flic le jour, tueur à gages la nuit, il pourrait être la solution au problème. Seul hic : il se fait payer d’avance, ce qui n’est clairement pas une option pour Chris qui n’a pas un sou en poche. Chris tente de négocier mais Killer Joe refuse d’aller plus loin. Il a des principes…jusqu’à ce qu’il rencontre Dottie, la charmante sœur de Chris.
Alors Killer Joe veut bien qu’on le paye sur le fric de l’assurance si on le laisse jouer avec Dottie.

Killer Joe est un film ultra-dérangeant, doté d’une histoire sordide se déroulant au fin fond du Texas, dans une famille très peu recommandable. Matthew McConaughey y campe un tueur en série dont la froideur rappelle celle de Bardem dans No Country for Old Men. La différence majeure, c’est que Friedkin lui trouve des faiblesses « humaines » de psychopathe pervers, là où Bardem semblait camper une machine incapable de sentiments. Macabre, féroce, déganté, mélange de gore et d’humour plus que noir, Killer Joe n’est clairement pas à mettre devant tous les publics.

Mais ce massacre, bien que très perturbant, est souvent un régal d’un point de vue cinématographique, avec un déchaînement de violence toujours mis en scène de façon pertinente. Les acteurs sont très bons, les lumières et les bruits ont un vrai rôle, et Friedkin fait des choix très intelligents à de nombreuses reprises dans ses plans et ses mises en scène. Le plus bel exemple étant sans doute lié à la mère de famille, personnage-clé, en tant que principale victime de Killer Joe : elle ne sera montrée qu’une fois le meurtre accompli, sans que le spectateur n’ait vu ledit crime. Là encore, digne des frères Coen.

Dommage que quelques transitions soient plus douteuses, et surtout que la fin vire à la farce la plus totale et vient gâcher un peu film, en plus de dégoûter du KFC. Ouch.

7/10

1h42 — 2011

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *