Iron Man 3

Tony Stark, l’industriel flamboyant qui est aussi Iron Man, est confronté cette fois à un ennemi qui va attaquer sur tous les fronts. Lorsque son univers personnel est détruit, Stark se lance dans une quête acharnée pour retrouver les coupables. Plus que jamais, son courage va être mis à l’épreuve, à chaque instant. Dos au mur, il ne peut plus compter que sur ses inventions, son ingéniosité, et son instinct pour protéger ses proches. Alors qu’il se jette dans la bataille, Stark va enfin découvrir la réponse à la question qui le hante secrètement depuis si longtemps : est-ce l’homme qui fait le costume ou bien le costume qui fait l’homme ?

Après un Iron Man de facture assez classique mais dans lequel les cabotinages de Robert Downey Jr. faisaient leur effet ; et un second film renforcé au niveau du casting, mais où l’originalité faisait forcément défaut ; voici donc un troisième (et dernier ?) opus.

Pour mettre en scène cet épisode, exit Jon Favreau – toujours producteur cependant – et place à Shane Black. Concrètement, l’ambiance est légèrement plus sombre, recentrée sur l’homme et moins sur le superhéros ; un peu à la manière de ce qu’a réussi Nolan dernièrement avec son troisième volet The Dark Knight rises. Sans atteindre ce niveau, Iron Man 3 dispose d’une certaine profondeur, ne se limitant pas à des scènes d’action mises bout à bout. Outre son acteur principal, bien sûr très présent en tant que rôle-titre, le film fait la part belle à Gwyneth Paltrow qui prend vraiment de l’importance ici : la relation entre les deux personnages qu’ils interprètent est mise en avant au profit du divertissement pur et dur, ce qui n’est pas du tout déplaisant.

Pour ce qui est du reste du casting, il est plutôt bien étoffé avec Guy Pearce, Rebecca Hall (trop discrète malheureusement) & Ben Kingsley – avec même un jeune sidekick en la personne de Ty Simpkins. Pas de trouvailles révolutionnaires sur les personnages secondaires, mais le passage où Tony Stark se fait aider par un enfant permet quelques dialogues amusants ; et surtout la façon dont est traitée le mandarin est assez intelligente pour surprendre dans un film de ce genre. Elle montre bien en tout cas à quel point les clichés sur les terroristes sont ancrés aux Etats-Unis, et Iron Man 3 en joue habilement pour éviter de retomber dans les travers pro-américains du premier épisode.

Enfin, si l’on préfèrera une jolie scène de destruction de la maison Stark, à la scène de combat finale – [spoil]d’autant que les vêtements de Gwyneth Paltrow auraient dû brûler :( [/spoil] – le film reste un divertissement très correct.

5/10

2h11 — 2013

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...Loading...

Une réflexion sur “ Iron Man 3 ”

  1. Un peu moins bon que les deux premiers pour moi (en même temps je suis pas objectif j’adore les films de super héros ^^ ), ce volet reste quand même plaisant et j’ai aimé la volonté de vouloir montré autre chose que ce soit dans le fond ou dans la forme.

    Maintenant, je comprends aussi les retours mitigés qu’il à obtenu même si comme tu le dis, ça reste un divertissement très correct et qui vaut le coup d’oeil ne serais ce que pour la destruction de la maison de Stark 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>