It Follows

Après une expérience sexuelle apparemment anodine, Jay se retrouve confrontée à d’étranges visions et l’inextricable impression que quelqu’un, ou quelque chose, la suit. Abasourdis, Jay et ses amis doivent trouver une échappatoire à la menace qui semble les rattraper…

Que vaut ce It Follows tant acclamé par la critique ? amène-t-il ce souffle nouveau à ce genre si peu renouvelé depuis de nombreuses années ? L’introduction est en tout cas prometteuse : on y voit une jeune femme, Annie, déboussolée, courir partout et fuir on ne sait quoi ; avant d’être retrouvée morte le lendemain matin. Une bien jolie mise en images de « Smooth criminal » :)

On comprend par la suite qu’elle était touchée par une malédiction sexuellement transmissible, qui arrive jusqu’à notre héroïne. Ce mal se matérialise par une entité qui ne fait que suivre sa cible partout, tout le temps – heureusement à allure réduite – jusqu’à la tuer sauvagement en cas de contact physique. Pour ne rien arranger, cette entité n’est visible que par les contaminés…

Ces postulats amènent de bonnes idées qui font en effet de It Follows un film d’horreur original : tout d’abord en évitant le groupe d’ados débiles qui se font (presque) tous truscider un par un au beau milieu d’une forêt sombre ; mais aussi et surtout en jouant sur une peur universelle, celle d’être suivi sans motif apparent. Cela offre surtout quelques plans bien maîtrisés avec une caméra qui tourne à 360° en vue subjective, pour que le spectateur se place comme la victime dans une position attentiste, guettant la moindre personne s’avançant vers la caméra. Les quelques scènes utilisant l’arrière-plan comme une possible source d’horreur sont ainsi particulièrement intéressants.

Malheureusement It Follows est aussi composé des ingrédients habituels qui font que ce genre semble davantage destiné aux ados amateurs de sensations fortes, à savoir le sexe et les jeunes filles en lingerie quand le propos ne s’y prête pas forcément ; ou les fameux jump scares, d’autant plus dommageables ici que David Robert Mitchell montre par moments un talent certain pour une autre mise en scène.

Prometteur mais pas aussi abouti qu’annoncé, It Follows est sans doute ce qui s’est fait de mieux depuis quelques années en terme de film d’horreur – il faut remonter au dernier Raimi du genre, Jusqu’en enfer ? à [REC] ? – mais cette longue attente ne doit pas faire oublier ses défauts.

6/10

1h40 — 2014

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (1 note(s). Moyenne : 5,00 sur 10)
Loading...Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>