Mad Max: Fury Road

Hanté par un lourd passé, Mad Max estime que le meilleur moyen de survivre est de rester seul. Cependant, il se retrouve embarqué par une bande qui parcourt la Désolation à bord d’un véhicule militaire piloté par l’Imperator Furiosa. Ils fuient la Citadelle où sévit le terrible Immortan Joe qui s’est fait voler un objet irremplaçable. Enragé, ce Seigneur de guerre envoie ses hommes pour traquer les rebelles impitoyablement…

30 ans après, il est de retour. Et il n’est pas content.

Et George Miller, même avec 30 ans de plus, est toujours un virtuose des courses-poursuites : son Mad Max 4, assez proche de Mad Max 2, se résume en un « simple » aller-retour parsemé d’embuches en tous genres, mais dont chaque séquence vaut le détour.

Alors, qu’est-ce qui différencie cet opus des autres ? l’univers est toujours aussi travaillé, mais les héros sont moins fun : exit le sadisme des punks des années 80, place à une armée de combattants dont aucun ne sort vraiment du lot. Même le chef de bande, à nouveau interprété par Hugh Keays-Byrne (déjà à la tête des méchants dans Mad Max) manque de charisme. C’est aussi le cas de Tom Hardy, en mode grincheux, qui en impose moins que Mel Gibson en cuir.

C’est sans doute pour cela qu’on lui a associé Charlize Theron, brillante héroïne dont l’histoire amène une touche de féminisme intéressante au film. On ajoute à cela des clins d’œil aux histoires passées (comme la fameuse boîte à musique), de nouvelles scènes cultes – le guitariste ou la rencontre avec les passagères de Furiosa – et surtout une maîtrise remarquable des scènes d’action, et l’on obtient, encore, un film d’action à couper le souffle.

8/10

2h — 2015

L'avis des lecteurs :

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (1 note(s). Moyenne : 6,00 sur 10)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *