Le Prestige

Le Prestige

The PrestigeChristopher Nolan

20062 h 10 min
Résumé

Londres, au début du siècle dernier... Robert Angier et Alfred Borden sont deux magiciens surdoués, promis dès leur plus jeune âge à un glorieux avenir. Une compétition amicale les oppose d'abord l'un à l'autre, mais l'émulation tourne vite à la jalousie, puis à la haine. Devenus de farouches ennemis, les deux rivaux vont s'efforcer de se détruire l'un l'autre en usant des plus noirs secrets de leur art. Cette obsession aura pour leur entourage des conséquences dramatiques...

Métadonnées
Réalisateur Christopher Nolan
Durée 2 h 10 min
Date de sortie 19 octobre 2006

Christopher Nolan est un réalisateur qui aime compliquer les choses, mais qui les fait bien : on en a encore la preuve ici, avec ce film dans lequel on est perdu pendant un bon moment, au milieu des époques et des personnages. Passé ce début frustrant, on plonge dans l’intrigue comme tout bon spectateur d’un illusionniste, en se laissant berner et en étant admiratif plus qu’autre chose. Le casting est en outre très bon, et – sans pour autant mettre en recul le face-à-face palpitant des deux héros – on aurait même aimé voir plus encore David Bowie & Scarlett Johansson.

Le duel des deux hommes est passionnant, les décors et l’ambiance (le désir de vengeance, les sauts d’humeur de Borden…) aident à être pris dans le scénario, vraiment très bon. Les personnages sont profonds, les sacrifices qu’ils font tout au long apportent une réelle réflexion à leur rivalité. Et comme « prévu » (dû à la magie créée par le thème de l’illusion, fil conducteur du film) la fin est révélatrice d’évidences qu’on ne voyait pas, sans pour autant tomber dans l’excès d’une mise en scène qu’on croirait inventée sur le tas…

Mais, la frustration viendra du fait que l’attraction majeure laissera les cartésiens frustrés ; alors que le film paraissaît s’intéresser à l’histoire des inventions en reprenant le réel Tesla, un tel choix passant outre la frontière du réel – là où le reste du scénario se contentait d’illusions – est fort dommageable, et laisse le spectateur sur sa faim.


L'avis des lecteurs

CatastropheTrop nazePas bonBof bofCorrectSympaBon filmTrès bonExcellentChef-d’œuvre (film non noté)
Loading...