88 minutes

88 minutes

88 MinutesJon Avnet

20071 h 50 min
Résumé

Expert universitaire en psychiatrie criminelle, le docteur Jack Gramm est aussi consultant auprès du FBI. Il a construit sa remarquable réputation sur ses "évaluations" infaillibles des individus et des facteurs de risque. C'est grâce à lui que le tueur en série Jon Forster a été arrêté et va être exécuté. Pourtant, des meurtres identiques sont à nouveau commis... Jack est convaincu qu'il a vu juste et que c'est un imitateur qui continue l'oeuvre de Forster.Lorsque Jack se retrouve directement menacé de mort, il est lui-même condamné à prouver que ses théories sont justes parce que sinon, dans 88 minutes, celui qui le traque le tuera...

Métadonnées
Réalisateur Jon Avnet
Durée 1 h 50 min
Date de sortie 14 février 2007

* Le temps qui défile à l’écran
* Un mec nommé Jack, menacé de mort, mais qui gagne contre les méchants à la fin
ça ne vous rappelle rien ? pourtant ici, pas d’agent fédéral joué par Kiefer Sutherland, mais un expert en psychiatrie criminelle joué par Al Pacino : c’est bien aussi…

Passée cette copie un peu légère, on regarde quand même le reste du film et on voit que… le héros passe plus de temps au téléphone que dans Phone Game et Cellular réunis ! C’est exagéré bien sûr, mais les coups de fil au lieu de tenir le spectateur en haleine coupent le rythme et sont trop nombreux pour rester utiles ; ça devient franchement gênant, et l’action en prend un coup…

Alors reste un scénario assez classique de vengeance contre un flic (même si ici ça n’en est pas vraiment un) avec un complice du mec arrêté, puisque, une fois n’est pas coutume, le méchant peut pas se venger lui-même en tant que condamné à mort. Dommage, puisque du coup le suspense du film tient à savoir qui est son complice, ce qui n’est pas franchement passionnant, étant donné que ça reste le choix des scénaristes ; tout autre personnage du film aurait aussi bien fait l’affaire, et la fin ne sert donc strictement à rien.

Time is running out mais sans Muse, ça donne un film pas très convaincant, avec des courses-poursuites jamais passionnantes pour ce qui est de l’action, et une psychologie bâclée, un comble vu le scénario !